mercredi 8 juillet 2020

Le Collectif de défense de l’hôpital de Die remporte une victoire judiciaire !

Depuis la fermeture de la maternité et de la chirurgie de l’hôpital de Die au 1er janvier 2018, un bébé est décédé in utero faute d’un transport en urgence efficace vers une maternité, plusieurs mères ont accouché dans leur voiture, dans le camion des pompiers ou sur le bord de la route. Et il y a tout ce que l’on ne connaît pas concernant notamment la chirurgie d’urgence, les pertes de chance de survie ou de bon état de santé.

Depuis ces fermetures, le Collectif avait engagé un procès contre les autorités sanitaires.

Nous dénoncions, entre mille et une lignes, le manque total de clarté et de démocratie dans la prise de décision.

Et pour cause : en droit, il n’y en a pas eu !

Le directeur du Centre hospitalier de Die n’avait tout bonnement pas déposé, auprès de l’Agence Régionale de Santé, de demande de renouvellement des autorisations de fonctionnement de ces deux services capitaux pour le Diois.

Le Collectif de défense de l’hôpital de Die l’a alors mis en demeure d’y procéder et de là est enfin née une décision : le refus de faire ces demandes.

Aujourd’hui, le tribunal administratif de Grenoble considère que ce refus est illégal pour une raison qui se suffit à elle-même : le conseil de surveillance de l’hôpital de Die, seule instance démocratique au sein de l’hôpital rassemblant le corps médical, mais également l’administration hospitalière, les usagers et les élus (dont l’ex Maire de Die en était le président) n’a pas été consulté et le Directoire n’a pas non plus été concerté.

Le tribunal administratif a également enjoint au directeur du Centre hospitalier de Die de procéder à un nouvel examen concernant le dépôt des demandes d’autorisation de fonctionnement des services de maternité et de chirurgie dans un délai de trois mois.

Ce procès est gagné pour une raison démocratique : les services de maternité et de chirurgie ne pouvaient pas être fermés sans consultation et sans concertation, et encore moins au terme de discussions de couloirs ou de transactions vulgaires (un hôpital neuf contre deux fermetures).

Sur le fond, le juge n’a pas eu à se prononcer sur la question capitale de l’isolement du Diois ou des irréductibles et dangereux délais de transport des usagers vers Valence ou Montélimar. C’est l’effet du principe juridique de « l’économie de moyens » qui autorise le juge à se limiter à statuer sur le bien-fondé d’un seul des arguments invoqués.

Quoiqu’il en soit, la question d’une éventuelle réouverture de la maternité et de la chirurgie est de nouveau sur le devant de la scène. Le conseil de surveillance, parmi lequel figure le Maire de Die, devra donc se positionner sur ce sujet.

mercredi 20 novembre 2019

Le Premier Ministre ne répond pas à la gravité de la situation [Communiqué Coordination Nationale]

Les collectifs : Inter-Blocs, Inter-Urgences, Inter-Hôpitaux et les associations : Printemps de la Psychiatrie et Coordination Nationale des Comités de Défense des Maternités et des Hôpitaux de Proximité ainsi que les organisations syndicales représentatives médicales et paramédicales: AMUF, APH, CFE-CGC, CFTC, CFDT, CGT, SUD, UNSA, réagissent ensemble aux annonces faites ce matin par le Premier Ministre.

Ils notent que pour la première fois le gouvernement à son plus haut niveau réagit à une  mobilisation qui a débuté il y a plusieurs mois dans les services d’urgence et qui s’est étendue à l’ensemble de l’hôpital et des établissements médicosociaux et sociaux, touchant l’ensemble des catégories professionnelles.

Lire la suite

mercredi 13 novembre 2019

1000 euros pour l'ARS?

Le Collectif de défense de l'hôpital de Die vient de recevoir une mise en demeure du ministère de la Santé de régler les frais de procès de l’Agence Régionale de la Santé – 1000 € ! –. Ces frais avaient été mis à sa charge – ainsi qu’à celle d’une femme enceinte co-requérante – à l’issue de notre recours au Tribunal administratif du mois de décembre 2017 contre la fermeture de la maternité et de la chirurgie du centre hospitalier de Die.

Lire la suite

jeudi 4 juillet 2019

Communication éhontée

Suite aux communications du Préfet, du Directeur du centre hospitalier de VALENCE et de l'ARS, voici quelques rectifications spontannées et factuelles.

Lire la suite

lundi 1 juillet 2019

Demande d'informations tangibles

Dans une société dans laquelle les éléments de communication prétendent le contraire e de ce qui est réllement fait, le Collectif de Défense de l'Hôpital de Die utilise les moyens à sa disposition en vue d'obtenir des informations tangibles, cohérentes et justifiées.

C'est en ce sens qu'il vient d'adresser un courrier aux centres hospitaliers de Valence et de Die et à l'ARS suite à leurs conférences de presse.

Lire la suite

mercredi 26 juin 2019

Tiens, un nouvel hôpital ?

Un collectif de citoyens s'interroge sur le projet de nouvel hôpital à Die.

Lire la suite

lundi 24 juin 2019

Lettre ouverte des soignants Diois

Lettre ouverte du 24 juin 2019 adressée à L'ARS, à M Serveaux Directeur des centres hospitaliers de Valence et Die , à Mme Belgoffart directrice adjointe du CH de Die, Dr Zamour responsable du SAMU de Valence
Copie Dr Fernandez, Collectif de défense de l’hôpital, Mr Matheron Président de la CCD , M Tremollet Maire de Die, M Mere chargé de mission santé du conseil départemental de la Drome
Copie : Journal du Diois, Dauphiné libéré

"Nous, une trentaine de soignants du Diois, libéraux et hospitaliers, souhaitons vous interpeller sur la situation des soins médicaux sur notre territoire et plus particulièrement concernant l'hôpital de Die.

Dernièrement, un peu plus d'un an après la fermeture de la maternité de Die, le décès in utero d’un bébé nous a profondément touché. Deux accouchements sont encore survenus récemment dans des véhicules allant à une maternité « de remplacement ».

Après la fermeture de la maternité et du bloc opératoire, le regroupement des services de médecine polyvalente et de médecine gériatrique marque encore l’appauvrissement de l’offre de soin proposée par l'hôpital.

Nous assistons aux multiples changements qui secouent l'hôpital. Mais aucune information ne nous arrive directement, ce sont les patients, les secrétaires ou les professionnels de santé qui nous les relaient à posteriori.

Dernièrement nous nous sommes réunis pour en parler. Cette réunion de soignants du Diois regroupait une trentaine de personnes, à la fois libéraux et hospitaliers."

Lire la suite

dimanche 9 juin 2019

La santé sur la place publique

De nombreuses décisions sont prises loin des usagers ou font l'objet de comunications selectives. Investissons la parole publique sur les questions de la santé qui ne concernent pas que les experts ou les "sachants"!

Lire la suite

mardi 21 mai 2019

Le Collectif de défense de l’hôpital de Die rencontre les élus Diois

Le Collectif de défense de l’hôpital de Die a rencontré M. Tremolet, maire de Die et président du conseil de surveillance du Centre hospitalier de Die, M. Matheron, président de la Communauté des communes du Diois, M. Vincent, vice-président de la Communauté des communes de Die, M. Buis, sénateur et conseiller départemental, Mme Charmet, Conseillère départementale.

Lire la suite

vendredi 3 mai 2019

Manifestation de soutien au personnel hospitalier de Die

  

Lire la suite

- page 1 de 28

Haut de page