samedi 22 mai 2021

Ne perdons plus de temps pour l'hôpital

Le Collectif de Défense de l’Hôpital est régulièrement sollicité à propos du projet de nouveau bâtiment pour le centre hospitalier de Die.

Si le Collectif s’est moins exprimé ces derniers temps, c'est parce que nous attendions avant tout des éléments rationnels sur ce sujet mais ils ne viennent pas.

Nous avons toutefois pu prendre connaissance des comptes rendus du conseil de surveillance de l’hôpital de Die, des « pseudos » projets et, comme tout le monde, nous suivons les communiqués dans la presse locale.

Mais nous n’y trouvons, hélas, toujours aucun élément permettant de justifier sérieusement d'une nouvelle construction en lieu et place d’une reconstruction in situ.

Voici quelques éléments du débat.

Sur la posture de la ville de Die

Dans les communiqués de la ville de Die, il est soutenu que les élus présents au comité de suivi du 5 novembre 2020 auraient insisté auprès de l'ARS (Agence Régionale de la Santé) et du préfet pour que le projet de rénovation in situ fasse l'objet d'une vraie étude. Il est toutefois sérieusement permis d'en douter car, lors du conseil municipal du 23 mars 2021, Mme le maire faisait part de son intime conviction, étayée depuis des années, et déclarait que « le site actuel présente vraiment des contraintes fortes, notamment le passage par les remparts, et ça il n'y a rien à faire, [...] Aujourd'hui c'est le moment de se dire, puisqu'on ne l'a pas fait plus tôt, qu'on va à l'extérieur ». Comment pouvait-elle alors défendre véritablement une reconstruction sur place alors qu’elle était intimement convaincue que ce n’était pas le bon choix – là encore sans étude de fond ? Quoiqu’il en soit, malgré les postures défendues pendant la campagne municipale par les membres de l’équipe municipale, le revirement de la ville de Die, abandonnant toute réflexion sur le reconstruction in situ, est inquiétant. La conviction de Mme le maire s'est imposée à ses propres conseillers qui doutaient. Par ailleurs, les sommes engagées dans des études, sur le site de Chanqueyras notamment, confirment la volonté de la ville de Die de se courber devant la volonté de l'ARS et du préfet.

Concernant l'étude comparative citée dans les communiqués de l'équipe municipale et présentée en conseil municipal : elle compare bien les trois emplacements extérieurs au site actuel mais, étrangement, alors que cela ne coûtait rien, elle omet de signaler que le site actuel est déjà relié à la voirie, au réseau d'eau (avec un maillage qui a coûté des années de travail au service de l'eau), à la fibre optique (le premier branchement du Diois pour permettre notamment la transmission de la radiologie) et à tous les réseaux nécessaires et non existants sur les autres terrains : eau pluviale, électricité, basse tension, télécoms, etc.

Et à débattre pendant des mois du choix du site, la maire de Die reconnaît elle-même (conseil municipal du 23 mars) que l'on n’a même plus le temps de parler du projet de santé, ce qui est un comble.

 

Sur la démocratie et l’absence de concertation réelle

Ces décisions – pas de rénovation, recherche d’un nouveau site par la ville de Die – ont été prises lors d’un comité de suivi ad hoc convoqué par l'ARS.

Nous avons récemment demandé au président de la Communauté des Communes du Diois (CCD) et à Mme le maire de la ville de Die de pouvoir y participer. En réponse (venue des services et non des élus), il nous a été indiqué que ce comité de suivi n'existait plus et que le sujet se discuterait désormais dans le cadre du Contrat Local de Santé relevant de la CCD. Et pourtant, l’hôpital ne relève pas de la compétence intercommunale, mais bien de l'État. M. Matheron, président de la CCD, avait d'ailleurs justifié son vote en conseil de surveillance de l'hôpital (sept 2020) concernant le renouvellement de la maternité, en renvoyant la responsabilité de la fermeture de la maternité à l'ARS car elle ne relevait pas de la compétence des élus locaux. Il est donc permis de douter que la question de la reconstruction de l’hôpital de Die soit un objet de discussion réel du CLS.

 

Sur la supposée impossibilité de rénover l’hôpital sur site

Les travaux en cours de rénovation et d’extension des urgences in situ démontrent que c'est possible. Un million d’euros a été engagé et le résultat est probant, même si la période des travaux est contraignante pour le personnel et les usagers. Parallèlement, l'hôpital de Die a réalisé durant les dix dernières années d’importants travaux de mise aux normes électriques et de ventilation. D’autres exemples existent partout en France. Par exemple, non loin de chez nous, l'hôpital de Dieulefit a été entièrement rénové in situ à la satisfaction de tous, personnel, élus, usagers. Il n’y aucune raison objective que cela soit impossible à Die.

Un des faux arguments opposés à cette rénovation in situ consiste à dire qu’il sera possible d’agrandir et d'avoir de nouveaux projets en sortant l'hôpital de son lieu actuel. Rappelons, à toutes fins utiles, que la tendance nationale est plutôt aux fermetures de services et que celles de ces dix dernières années ont laissé un grand nombre de bâtiments vides dont l'hôpital n'a rien fait (bâtiment Reynaud, CAPAD, ancienne maison de retraite…). Et d’autres services sont aujourd’hui menacés comme la lingerie qui rend pourtant d’innombrables et précieux services au personnel et aux usagers. Dans ce contexte, l’argument de l’agrandissement potentiel est fallacieux.

Quant aux conditions de travail du personnel qui seraient nettement améliorées par un bâtiment ex situ (sans pour autant que l’on comprenne la différence avec une rénovation in situ), il ne faut pas oublier les années de promesses non tenues, d'améliorations non réalisées ou de travaux faits à la petite semaine, les années de diminution des moyens humains dans les services. Ce n'est pas un nouveau bâtiment qui résoudra les manques de moyens de fonctionnement ou les méthodes de management harassantes.

 

Une perte de temps inacceptable

Bref, nous perdons du temps. L’ARS s’est engagée lors de la fermeture de la maternité et de la chirurgie en 2017 – il y a 4 ans – à reconstruire l’hôpital. Le Centre hospitalier a acheté un terrain agricole trois fois son prix en 2019 et les services de l'État ont déclaré, peu de temps après, qu'il était inconstructible. La ville de Die fait une étude comparative, en payant des cabinets juridiques, sans prendre en compte les potentialités du site actuel. Les habitants ne sont pas consultés. Et pendant ce temps, aucun projet n'est imaginé in situ, les médecins et professionnels de l'hôpital réfléchissent sans perspective et sans cadre crédible. Ils voient leurs propositions refoulées par le conseil de surveillance…

Tout ce temps est du temps perdu, pour la rénovation du bâtiment, pour les conditions de travail du personnel, pour réfléchir à un projet de santé, pour travailler au maintien des services existants. Ce sont aussi des deniers publics gaspillés. Il est temps d'agir !

Le Collectif de défense de l'hôpital de Die participera aux manifestations du 22 mai et appelle les Dioises et les Diois à interpeller leurs élus pour agir rapidement en faveur d'un plan de rénovation de l'hôpital.

mercredi 24 mars 2021

Suite au conseil municipal du 23 mars 2021...

external-content.duckduckgo.com.png

Lors du conseil municipal du 23 mars, 4 organisations syndicales et associatives ont distribué une Lettre ouverte à tous les élus du conseil municipal de Die ainsi qu'un document de la Direction départementale des territoires de la Drôme sur la préservation des ressources foncières.Il s’agissait ainsi de contribuer au point à l’ordre du jour portant sur la localisation du projet d’hôpital à Die en apportant des éléments concernant l’importance de ne pas évacuer la question de la rénovation/reconstruction in situ.

Lire la suite

samedi 20 mars 2021

Lettre ouverte aux élus - 20 mars 2021

La Ville de Die tient son prochain conseil municipal mardi 23 mars 2021 et a annoncé à la fin du conseil du 16 mars 2021 que serait discutée la question du choix d'implantation du nouveau bâtiment...

Mais la rénovation n'est pas à l'ordre du jour (cf. minute 35 du conseil municipal de la sur le facebook de la Ville de Die). Aussi, 4 organisations ont décidé d'adresser aux élus une Lettre Ouverte pour que la rénovation des actuels bâtiments entre (enfin) (logiquement) dans le champ du débat politique et administratif.

EvzcH10WEAEOqYJ.jpg
 

 

Lire la suite

mardi 9 mars 2021

Pour un débat public sur les bâtiments hospitaliers!

A l'heure où se discute l'emplacement d'un nouveau bâtiment pour l'hôpital - mais ni sa rénovation sur place, ni le projet de santé associé - nous avons toujours besoin d'un débat éclairé et public.

Telle n'est apparemment pas la volonté des tutelles sanitaires et politiques.

EvzcH10WEAEOqYJ.jpg
Que diriez-vous d'imperméabiliser ce terrain?

 

Lire la suite

lundi 8 mars 2021

Journée des droits des femmes : à quand une réouverture de la maternité de Die?

Pour la journée du droits des femmes, remettons sur le tapis une violence inacceptable faite aux femmes : la fermeture de la maternité de Die à laquelle certains semblent résignés, comme un état de fait parce qu’ils ont été persuadés que c’était mieux pour notre sécurité, que c’était plus « raisonnable » et que nous ne devions pas être capricieux, nous, les « réfractaires ».

Capture.JPG
 

 

Lire la suite

vendredi 8 janvier 2021

Penser la rénovation intégrale de l'hôpital de Die, une nécessité : interview de Spyros Lacombe

« Il faut un nouveau bâtiment », « la rénovation de l’actuel hôpital est impossible », « un nouveau bâtiment c’est mieux »… Nous trouvions que c'était un peu court, un peu simpliste, un peu trop "pensée tweet" et nous n'avons eu de cesse de solliciter une "élaboration" du sujet. C'est visiblement peine perdue du côté des tutelles sanitaires et politiques (qui n'ont fait qu'apporter une note bien laconique que vous trouverez ici).

Et pourtant, penser la rénovation de l'hôpital est une possibilité, voire une nécessité.

C'est ce que nous livre Spyros Lacombe, programmiste architectural, dans une longue interview de 14 questions (que vous pouvez aussi télécharger ici):

  1. Vous avez visité l’hôpital actuel, qu’en pensez-vous ?
  2. Vous savez qu’un projet de construction est en discussion depuis maintenant près de 3 ans, on parle d’un investissement de 15 millions d’euros pour la construction d’un bâtiment hospitalier pour le Diois, qu’en pensez-vous ?
  3. Craignez-vous qu’un montage de ce type génère un hôpital « au rabais » ?
  4. La rénovation de l’actuel bâtiment est-elle une hypothèse réaliste ?
  5. L’actuel bâtiment n’est-il pas sous-dimensionné pour « mériter » une rénovation ?
  6. Une rénovation en site occupé est-elle si aisée ?
  7. Oui, mais si de nouveaux besoins émergeaient ? Le site actuel n’est pas extensible…
  8. Que conseilleriez-vous à ce stade des débats ?
  9. Quels éléments devraient être analysés dans ce diagnostic partagé ?
  10. Il faudrait également étudier la piste « nouveau bâtiment » et comparer ?
  11. Vous évoquez ici l’inscription territoriale du projet de nouveau bâtiment. Justement, ne peut-on attendre des effets bénéfiques d’une nouvelle implantation ?
  12. Pourtant le site actuel de l’hôpital, libéré de son usage, ne serait-il pas un formidable écrin pour de nouveaux projets ?
  13. Ne voyez-vous pas des exemples de réimplantation d’hôpitaux réussis ?
  14. Votre conclusion ?

.

Lire la suite

jeudi 7 janvier 2021

Nouveau bâtiment : analyse "détaillée" par le Centre hospitalier

Vous l'attendiez!

Voici le document transmis par l'hôpital (après saisine de la CADA tout de même, faudrait pas que ce soit trop simple) qui justifie la création d'un nouveau bâtiment et écarte l'étude même d'une rénovation intégrale et sérieuse.

Ce "diagnostic" succinct est intitulé « Document relatif aux orientations prises concernant le projet architectural du centre hospitalier de Die ».

En résumé cela donne :

- le constat : équipement vétuste et non fonctionnel, d’où l’urgence à agir

Nous partageons ce constat ;

- la réhabilitation : écartée en 3 phrases ne parlant que de l’EHPAD qui souffre d’un manque de surface réelle et ne peut s’étendre

C’est faux car le site offre de nombreux potentiels d’optimisation, de densification et d’extension, mais encore faudrait-il les étudier.

- une construction neuve : le coût des travaux est jugé équivalent entre rénovation et construction neuve

Bonne nouvelle, mais alors comment arrive-t-on à un bilan économique favorable à la construction par rapport à la rénovation ? Magie, magie : en intégrant 7,5 Millions d’euros d’économie en personnel (sur 30 ans) dans une construction neuve.

Au bilan, rien dans ce document ne justifie a priori d’écarter le scénario de rénovation de l’hôpital, aucune analyse sérieuse n’a été produite hormis des considérations de diminution d’effectifs, d’autant plus étonnantes dans cette période sanitaire particulière.

Et pendant ce temps, les soignant.es et les usagers continuent de subir un équipement dégradé dont la rénovation est une urgence absolue.

Bonne lecture!

Lire la suite

mardi 3 novembre 2020

Engageons une rénovation intégrale de l’actuel hôpital !

Le ressentiment et la colère des soignants qui subissent des années de coupes budgétaires, de rationalisation économique, des manques de moyens, des fonctionnements en mode officiellement dénommé « dégradé », des managements déshumanisants, des injonctions contradictoires, des pressions sont très vifs. Cette situation est, hélas, nationale et l’hôpital de Die n’y échappe pas.

Lire la suite

lundi 2 novembre 2020

Hôpital de Die : d'autres voix s'expriment...

Suite à la publication dans la presse, d'un Communiqué de presse du Centre hospitalier de Die auquel nous avions répondu ("La direction du Centre hospitalier de Die, mauvaise perdante?") et d'une tribune de la représentante du personnel de l'hôpital de Die (le syndicat "maison" FO), d'autres voix se sont exprimées concernant notamment l'opacité ambiante ou le besoin d'un projet de territoire incluant l'hôpital.

Lire la suite

mercredi 28 octobre 2020

Conférence de Presse : vendredi 30 octobre à 11h

!!Conférence de presse reportée en raison du nouveau confinement!!

Lire la suite

- page 1 de 30

Haut de page